La production d'énergies renouvelables et de récupérations

En 2017, environ 2 TWh d’électricité et de chaleur ont été produits à partir des sources renouvelables ou de récupération du territoire, soit 20% de sa consommation totale d’énergie (ce chiffre est de 16,3% au niveau national en 2017).
Trois principales sources couvrent 94% de la production totale : le bois-énergie, l’hydroélectricité et l’incinération des déchets (récupération de chaleur). Les autres énergies (cogénération ENR, solaire, géothermie, biométhane) sont réparties dansles 6% restant.

RECAP’ Énergies renouvelables locales

20 % de la consommation totale d’énergie / Obj. 30% en 2030
 

  • Électricité renouvelable

21% de la consommation totale d’électricité

  • Réseau de chaleur

72% de combustible issu de matière renouvelable ou de récupération / Obj. 100% en 2033

Production d’énergies renouvelables et de récupération en 2017. Grenoble-Alpes Métropole

evolution production ENR.JPG

Évolution de la production
Depuis 2005, la production d’ENR&R a progressé de 30%

Production primaire ENR en GWh à climat réel. Grenoble-Alpes Métropole.

Production primaire ENR en GWh à climat réel.JPG

On constate depuis 2005 une nette augmentation de la production de chaleur à partir de bois-énergie, qui résulte de l’introduction progressive de biomasse dans le réseau de chaleur principal et de nouvelles installations plus ponctuelles (réseau de chaleur de Fontaine, et chaufferie aux Papeteries de Vizille par exemple). En parallèle, bien que l’hydraulique soit une importante source d’énergie locale, on s’aperçoit que sa production est très variable d’une année à l’autre, avec une tendance à la baisse depuis 2013 (-36%) en raison d’opérations de maintenance et d’une dégradation des débits. Les différents objectifs 2030 sur les énergies renouvelables seront ainsi plus complexes à atteindre que prévu et nécessiteront un développement massif des autres énergies locales et renouvelables.

Principales centrales de production ENR du territoire

Principales centrales de production ENR du territoire.JPG

Perspectives de développement

Toutes énergies confondues, l’objectif pour la prochaine décennie est de couvrir 30 % des consommations du territoire par les énergies renouvelables et de récupération (soit environ 2 800 GWh si les objectifs de baisse des consommations sont atteints).


Les principaux gisements reposent sur la filière bois-énergie (individuel et collectif), la géothermie et le solaire thermique pour la production de chaleur.


Si le réseau métropolitain exploité par la Compagnie de Chauffage Intercommunale de l’Agglomération Grenobloise (CCIAG) en est le principal acteur (cf. FOCUS), le développement de réseaux de chaleur communaux voit le jour et apporte également un soutien non négligeable pour la filière bois-énergie.


Le développement de l'usage du bois-énergie individuel fera l'objet d'une attention particulière, au regard de son impact potentiel sur la qualité de l'air si les équipements installés ne sont pas performants ou sont mal utilisés.


La Métropole a notamment mis en place une "prime air bois", afin d’apporter une aide financière au renouvellement des appareils de chauffage au bois non performants.


Côté électricité, c’est le solaire photovoltaïque qui présente le plus grand potentiel exploitable (cf. FOCUS). Néanmoins, il ne permettra pas, à moyen terme, de compenser la baisse de rendement constatée pour les centrales hydrauliques.


Une baisse accentuée des consommations électriques serait une autre clé pour améliorer le taux de couverture par les énergies renouvelables.