En moyenne, chaque ménage de la métropole possède 1,09 voiture


Près du quart des 200 500 ménages de Grenoble-Alpes Métropole ne possède aucune voiture et 4 % en ont 3 ou plus.

 

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une moyenne qui cache d’importantes disparités

Différents facteurs viennent pondérer les moyennes.
>
La taille et le type de logement : quel que soit le
territoire de résidence, les ménages en maison possèdent
en moyenne plus de voitures que les ménages
en appartement. En moyenne, plus l’appartement est
grand, plus le nombre de voitures augmente.
Et, à taille d’appartement équivalente, les habitants
des logements sociaux possèdent moins de voitures
que les autres.


> Le territoire de résidence : à taille
et type de logement équivalent, les
ménages habitant dans les territoires
périurbains possèdent plus de voitures
que ceux du coeur urbain. Ce
sont les ménages qui habitent Grenoble
qui possèdent moins de voitures.
La part élevée de logements
anciens à Grenoble (63 % des résidences
principales), non équipés en
parkings ou garages privatifs, est une
des explications.


> L’âge et le type de ménage : Les
ménages de célibataires (très jeunes
ou très âgés) n’ont pas les mêmes
besoins en voiture que les familles ou
les ménages sans enfants mais avec
deux actifs… Selon que l’on est étudiant,
parent avec enfant en bas âge
ou senior, on n’habite pas au même
endroit, dans le même type d’immeuble,
dans un logement de même
taille, etc.

Dans le cœur urbain, le nombre moyen de voitures par ménage baisse

À l’échelle de Grenoble-Alpes Métropole, le nombre moyen de voitures par ménage baisse de 4 % entre 2002 et 2010 (EMD). Les données du recensement de la population par l’Insee confirment cette tendance avec une baisse de 2 % du nombre moyen de voitures par ménage entre 2007 et 2012. Cette évolution est contrastée selon les territoires : baisse sensible à Grenoble, plus modérée dans le reste du coeur urbain. On constate néanmoins une augmentation dans les territoires périurbains, ruraux et de montagne

La moyenne diminue mais pas le nombre total de voitures : compte tenu de la progression du nombre de ménages (et d’habitants), le nombre total de voitures continue d’augmenter (+2,5 % entre 2007 et 2012, soit environ 5 000 voitures supplémentaires). Toutefois à Grenoble, le nombre total de voitures par ménage est en baisse (-1,4 %, soit environ 1 000 voitures de moins) alors que ce nombre augmente de 3,4 % dans le reste du cœur métropolitain (mais moins vite que le nombre de ménages qui augmente de 5 %).

© 2020 Obs'y | Tous droits réservés | mentions légales