L’Eau : une ressource exceptionnelle

Le territoire métropolitain bénéficie historiquement d’une ressource abondante de très bonne qualité, à tel point
que plus de 80 % de l’eau potable distribuée ne subit aucun traitement. Cette situation, unique en France, est le
résultat de la politique de protection mise en œuvre depuis 50 ans.

Des ressources de vallées reconnues d'intérêt stratégique

Les nappes alluviales souterraines de la basse Romanche et du Drac moyen-Gresse aval dans la plaine de Reymure ont été identifiées, dans le schéma directeur
d’aménagement et de gestion des eaux Rhône-Méditerranée (SDAGE), comme des ressources d'intérêt stratégique non seulement pour la métropole mais plus
largement au niveau régional.

D’OÙ VIENT L’EAU QUE NOUS CONSOMMONS ?

Suite au transfert de la compétence eau potable des communes vers Grenoble-Alpes Métropole, le réseau compte 129 points de prélèvement actifs (pour des captages en eau potable) contribuant à l’alimentation en eau potable de ses habitants, dont 5 à titre de secours.
>
Les deux grands champs de captage dans la nappe alluviale du Drac (site de Rochefort) et de la Romanche (sites de Jouchy-Pré Grivel) couvrent près de 84 % des besoins en eau de la population. Cette eau est distribuée sans aucun traitement préalable.
>
Les sources de coteaux sont captées localement dans les communes situées sur les contreforts des massifs montagneux. Elles alimentent les habitations situées sur les hauteurs du versant et parfois l’intégralité de la commune.
L’exploitation de ces sources locales permet l’économie d’installations d’adduction et de pompage. Cette ressource est globalement de très bonne qualité, indemne de pollution diffuse (nitrate, pesticide) ; elle est traitée uniquement pour la bactériologie via les UV ou le chlore compte tenu d’une
filtration naturelle insuffisante.

L’origine de l’eau distribuée par commune

DÉFINITION

Immigré

Selon la définition adoptée par le Haut Conseil à l'Intégration, un immigré est une personne née étrangère à l'étranger et résidant en France. Les personnes nées françaises à l'étranger et vivant en France ne sont donc pas comptabilisées. La qualité d’immigré est définitive : une personne continue d’appartenir à la population immigrée, même si elle devient française par acquisition.

Étranger

La population étrangère est définie en fonction d'un critère de nationalité : est étrangère toute personne résidant en France qui n'a pas la nationalité française.

© 2020 Obs'y | Tous droits réservés | mentions légales