Déconfinements : des modes actifs, très actifs

La petite reine devenue impératrice ?

A partir d’analyses réalisées sur une douzaine de capteurs permanents vélos, une baisse très forte des flux vélos lors du premier confinement avait été observée, de l’ordre de -80 % par rapport à la période de référence de 2019.  Ensuite, on observait de fortes hausses après le déconfinement, bien au-delà de la période de référence de 2019 — qui marquait déjà une hausse.

Durant le deuxième confinement, on a observé des baisses plus faibles de l’ordre de -20 % à -25 % par rapport à 2019. Cela veut dire qu’on a observé environ 75 % des flux de deplacements cyclables par rapport à 2019.

La pratique du vélo continue sa progression, notamment entre février et mai 2021, avec des données issues des comptages qui dépassent régulièrement la dynamique, déjà positive, observée avant crise (2019).

ChronoVélo, des "boulevards" pour vélos

On a observé précisément les évolutions récentes de l’usages des principales pistes cyclables et notamment des chrono vélos avec des hausses de + 36 % de déplacements à vélo sur les 4 axes chronovélos équipés de comptages permanents (sur les 20 premiers jours de septembre 2019 et 2020) cela permet d’apprécier les effets des aménagements récents chronovélo renforcés par les effets de la pandémie sur ce type de mobilité.

evolvelos2.png

Une hausse annuelle régulière des locations de Mvélo+

Le nombre de locations de Mvélo+ en 2020 et 2021 s’est rapproché du niveau de 2019 malgré la crise sanitaire. Le nombre de journées de location est même en progression continue d’une année sur l’autre, à l’exception de mars et avril 2020.

locMetrovelo2.png

Une hausse annuelle régulière des locations de Mvélo+

L’évolution des flux piétons est analysée à partir de capteurs permanents sur les voies piétonnes de l’hypercentre grenoblois.

Lors du premier confinement, on avait observé des baisses très fortes de l’ordre de -80 % par rapport à la période de référence. Les données observées pendant le deuxième confinement montraient des évolutions moins fortes avec des baisses de l’ordre de –50 % des flux par rapport à la période de référence 2019. La baisse est encore moindre lors du troisième confinement.

Les déconfinements entraînent un retour significatif de la marche dans l’hypercentre de Grenoble

pietons2.png

Source : observatoire des mobilités, SMMAG.

aaa.jpg

Mise en place de pistes cyclables temporaires pour éviter les transports en commun pendant la crise sanitaire de Covid-19, mai 2020 © Agence d'urbanisme de la région grenobloise