Ce texte a été initialement publié dans le Métroscope, outil d'observation des métropoles françaises. Les données locales présentées sont issues de l'enquête IBEST.

La montagne, capital nature des habitants et  habitantes

Pour les habitants de Grenoble-Alpes Métropole, la montagne constitue avant tout un espace de nature à préserver, bien avant d’être perçue comme un terrain de jeu. Cette image de la montagne est particulièrement forte chez les 50-64 ans (68 %). De même, plus les enquêtés résident à proximité de la nature et plus cette perception est répandue (58 % au centre contre 64 % dans la ville peu dense).

En revanche, les urbains considèrent plus fréquemment la montagne comme un site de loisirs (50 % contre 45 % dans la ville peu dense). Cette approche « sportive » de la montagne augmente avec les revenus : 60 % parmi les plus riches pratiquent la montagne loisirs contre à peine 40 % parmi les bas salaires. Le coût des déplacements et des loisirs de sports d’hiver explique sans doute cette différence.

Réponses à la question de l'enquête IBEST "La montagne est pour vous...". 2 réponses maximum possibles.

Source : IBEST 2018, exploitation GEM et AURG. Données et illustrations CC BY-NC-SA 3.0 FR.

Réponses aux questions de l'enquête IBEST "Vous arrive-t-il de vous rendre dans les parcs et jardins publics ? Si oui, à quelle fréquence ?" et "Vous arrive-t-il de vous rendre dans la nature en dehors de la ville ? si oui, à quelle fréquence ?" .

Source : IBEST 2018, exploitation GEM et AURG. Données et illustrations CC BY-NC-SA 3.0 FR.

Envie de nature, en ville ou ailleurs

82 % de la population fréquente les parcs et jardins, 34% souvent et 48 % parfois. Sans surprise, les familles avec enfants sont les plus grands adeptes des parcs publics. A l’opposé les jeunes de moins de 25 ans et les personnes âgées de plus de 65 ans se rendent moins fréquemment dans les espaces verts urbains.

87 % des métropolitains vont profiter de la nature en dehors de la ville. 29 % des habitants déclarent s’y rendre pour se promener, 28% pour se détendre et prendre l'air, 25 % pour sortir en famille ou avec des amis et 15 % pour faire du sport. Les habitants de la ville dense sont relativement plus nombreux à déclarer faire du sport dans la nature hors de la ville ou à s’y rendre en famille.

La nature hors de la ville est davantage le territoire des plus de 50 ans, plus de la moitié des retraités s’y rend au moins une fois par semaine. A contrario les moins de 25 ans sont relativement plus nombreux à ne jamais y aller ou à la fréquenter de façon exceptionnelle. La moindre motorisation des jeunes peut éclairer ce résultat. La fréquentation de la nature hors de la ville est aussi très liée aux revenus, seuls 3 % des ménages les plus aisés ne s’y rendent jamais contre 30 % des ménages les plus modestes.

Une corrélation est observée entre la satisfaction globale à l’égard de la vie en général et la fréquentation de la nature hors de la ville, un résultat sans doute lié à d’autres caractéristiques (santé, revenus, etc.).

Des préoccupations focalisées sur la qualité de l'air

Lorsque l’on interroge les grenoblois·es sur leurs préoccupations en matière environnementale, les résultats sont différents de l’opinion de l’ensemble de la population française. L’air est le principal sujet d’inquiétude des habitants de la métropole : 35 % contre 22 % au niveau national. A contrario, la question des risques naturels, pourtant très présente dans la capitale des Alpes, apparait moins préoccupante qu’en France (4 % contre 16 %). Dans la métropole, cette hiérarchie des préoccupations est assez proche quel que soit le profil des habitant·es (genre, âge, CSP, etc.).

Cela résulte-t-il de la configuration géographique très spécifique de la métropole grenobloise, insérée aux pieds des massifs du Vercors, de Chartreuse et Belledonne ? Ou est-ce le reflet de l’intensité de la mobilisation et de l’action publique sur cette question ?

Réponses à la question "Parmi les problèmes suivants liés à l’environnement, quels sont ceux qui vous préoccupent le plus ?" présente dans l'enquête IBEST et dans l'enquête INSEE. 2 réponses maximum possibles.

Sources : Insee 2005 ; IBEST 2018, exploitation GEM et AURG. Données et illustrations CC BY-NC-SA 3.0 FR.

© 2020 Obs'y | Tous droits réservés | mentions légales