Les échanges migratoires de l'agglomération sont déficitaires avec le reste de la région grenobloise