top of page
Projections démographiques : Quels apports pour les politiques publiques ?

Combien de personnes vivent dans tel ou tel territoire ? Parmi elles, quelle est la proportion d’enfants de moins de 15 ans ? D’adultes de plus de 75 ans ? Les équipements du territoire ou en proximité sont-ils adaptés aux besoins des populations ?


Pour répondre à ces questions, l’action publique locale se mobilise depuis de nombreuses données, afin d’aider à la connaissance du territoire, au suivi des politiques publiques et à l’estimation des besoins futurs.

Connaître le contexte

Les statistiques démographiques sont un intrant essentiel pour les pouvoirs publics locaux car elles définissent un certain niveau de ressources financières pour les collectivités. Elles représentent également un potentiel fiscal, issu des ménages et des entreprises. La connaissance fine de la population (sa répartition géographique et par âge, son niveau d’études, ses ressources) permet aussi d’estimer le niveau des besoins en matière de service public, de logements, d’équipements, d’infrastructures. Une fois ces données collectées et analysées, les pouvoirs publics locaux prennent les décisions qu’ils jugent nécessaires dans leurs champs de compétences, notamment pour leurs stratégies territoriales (plan local d’urbanisme, programme local de l’habitat, plan de déplacements urbains, schéma de l’autonomie et des handicaps, etc.).

Suivre l’activité

A l’instar de la comptabilité des entreprises, l’activité des services publics locaux fait l’objet de multiples indicateurs financiers et de performance. Une bonne partie d’entre eux est liée au public-cible, souvent l’ensemble des administrés d’un territoire ou des sous-groupes concernés par les dispositifs. L’actualisation des dénominateurs démographiques pour les ratios est l’un des piliers des rapports annuels d’activité.

Prévoir les besoins

Les élèves qui entreront en classe de sixième en 2030 sont nés en 2019. Les services concernés du Conseil départemental savent donc quel volume cela représentera pour les collèges. Il en va de même pour les autres établissements scolaires ou les établissements hospitaliers pour personnes âgées dépendantes. La démographie est affaire de long terme : les grandes tendances structurelles s’observent sur plusieurs dizaines d’années – hors bouleversement aigu comme les conflits. Ainsi, à l’échelle de l’Hexagone, le vieillissement général de la population est enclenché depuis la deuxième moitié du 20ème siècle, avec l’allongement de l’espérance de vie, concomitant de la diminution des naissances. Parallèlement, les structures familiales évoluent, le nombre de personnes par ménage se réduit de manière régulière depuis les années 1960, l’économie des pays occidentaux est de plus en plus tournée vers les services, les populations se concentrent dans et autour des villes, les études s’allongent d’une génération à l’autre et retardent l’entrée dans la vie active. Tous ces phénomènes, et bien d’autres, ont des répercussions sur l’évolution démographique des territoires. Ils forment un ensemble de faits sociaux à prendre en compte dans les politiques publiques locales, aujourd’hui et demain.

publication Obs'y Flash Démographie à paraître en mars 2024
bottom of page