ZOOM : LA MOTORISATION ET LE PERMIS DE CONDUIRE EN PERTE DE VITESSE CHEZ LES JEUNES

Des jeunes moins motorisés que le reste de la population

Démotorisation selon l'âge

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Entre 2002 et 2010, la tendance est à la démotorisation pour les jeunes et jeunes adultes entre 16 et 34 ans : la non-motorisation passe de 17 % à 24 % sur cette période, alors que la mono-motorisation et la multi-motorisation diminuent, passant respectivement de 45 % à 41 % et de 38 % à 36 %.

69% des 18-20 ans ne possèdent pas de voiture

La détention du permis de conduire en retrait ?
 

Possession du permis de conduire
Le coût du passage du permis, dans un contexte de difficultés croissantes d’insertion professionnelle, est vraisemblablement un obstacle majeur à l’obtention. Mais il en est d’autres.
Les experts du Forum Vies Mobiles et du groupe Chronos proposent des hypothèses complémentaires pour expliquer cette diminution de la possession du permis de conduire : les effets de la crise, un ralentissement de la décohabitation (les jeunes resteraient plus tard chez leurs parents), l’émergence de mobilités alternatives (covoiturage et nouvelles mobilités urbaines), le développement continu des transports en commun, l’effort en faveur de l’intermodalité et de la multi-modalité, ou encore le développement des mobilités actives, sont des explications plausibles à la perte d’attractivité du permis de conduire parmi les nouvelles générations.
Globalement, les personnes vivant dans les territoires périurbains ou ruraux sont plus susceptibles de posséder le permis (81 % à 94 % de détenteurs du permis chez les 18 ans et plus) que celles vivant en centre ville (79 % de détenteurs), car le permis donne l’accès à la liberté de déplacements dans des territoires où l’automobile domine.

 

© 2020 Obs'y | Tous droits réservés | mentions légales