Les éléments de fragmentation de la trame verte et bleue métropolitaine
Titre 5
Ce sont les obstacles et points de fragilité situés sur les
corridors biologiques et au sein des réservoirs de biodiversité.
Ils peuvent être naturels (larges cours d’eau,
falaises, etc.) ou anthropiques (liés aux aménagements
du territoire et à l’occupation du sol). Sur le territoire
de Grenoble-Alpes Métropole, ce sont notamment :
> les voies de communication et les grandes infrastructures
de transport ;
> les pollutions lumineuses et toutes autres sources
de pollution ;
> l’urbanisation et l’artificialisation des sols ;
> les barrières de bruit ;
> les obstacles à l’écoulement (barrages, seuils…)
> l’usage des sols (agriculture intensive…).
Au-delà de ces facteurs majeurs, les agents de la fragmentation
sont multiformes. Ainsi, un chemin forestier
constitue une coupure pour les micro-invertébrés présents
sur le sol.
La destruction et la modification des milieux, la surexploitation
des ressources, l’introduction d’espèces exotiques
sont autant de facteurs qui menacent également
la biodiversité du territoire.
grenoble nuit.JPG

LES SOLS, DES RÉSERVOIRS UNIQUES ET FRAGILES DE BIODIVERSITÉ


Selon l’Association française d’étude du sol, ce dernier est l’un des écosystèmes les plus riches en organismes vivants. Il abrite des milliers d’espèces qui s’activent chaque jour pour créer des conditions favorables à la croissance des plantes, à l’alimentation des animaux et à la production de matières premières essentielles à l’homme. On estime que la majorité de la biodiversité terrestre vit sous la surface du sol : 1 gramme de sol pourrait abriter entre 10 000 et 100 000 espèces de bactéries tandis que 1 hectare de sol forestier contient plus d’organismes vivants qu’il n’y a d’êtres humains sur Terre.

L'impact lumineux du bassin grenoblois
© David Greffe
trame_verte_bleue.jpg
trame_verte_bleue en chiffres.JPG

DÉFINITION

Immigré

Selon la définition adoptée par le Haut Conseil à l'Intégration, un immigré est une personne née étrangère à l'étranger et résidant en France. Les personnes nées françaises à l'étranger et vivant en France ne sont donc pas comptabilisées. La qualité d’immigré est définitive : une personne continue d’appartenir à la population immigrée, même si elle devient française par acquisition.

Étranger

La population étrangère est définie en fonction d'un critère de nationalité : est étrangère toute personne résidant en France qui n'a pas la nationalité française.